John Howard Society of Sudbury

Services à la jeunesse

SENSIBILISATION COMMUNAUTAIRE
Nous procurons un service de sensibilisation communautaire à l’aide de démonstrations, de discussions et de la participation d’intervenants. Le programme informe la communauté au sujet des objectifs et de la gestion de la Société John Howard ainsi que des thèmes courants de la justice pénale. Des intervenants sont disponibles pour discuter d’une variété de sujets, notamment la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents, les drogues, l’alcool et l’expérience de l’incarcération.

SERVICE DE PREMIÈRE LIGNE
Ce service est disponible pour les jeunes qui ont sollicité une aide ou qui sont référés par des tiers. Les individus sont reçus le jour même, en vue de déterminer la nature de leur requête ainsi que l’aide disponible. Nous offrons un service de consultation individuelle ainsi que des recommandations auprès de ressources variées.

RÉCONCILIATION ENTRE VICTIMES ET DÉLINQUANTS
Il s’agit de la réconciliation entre victimes et délinquants, où toutes les parties acceptent d’assister à une conférence de groupe pour s’entretenir au sujet de l’infraction, des effets de l’infraction sur la victime et des conséquences appropriées pour le délinquant. Principalement conçu pour les jeunes entre douze et dix-sept ans.

PROGRAMME DE DÉJUDICIARISATION POUR LES ADOLESCENTS
La Société John Howard de Sudbury et le Service de police du Grand Sudbury ont assumé la relève au sein de la communauté, pour tenter d’engendrer des solutions pour les jeunes qui ont commis un crime.

SANCTIONS EXTRAJUDICIAIRES
Ce service recourt à des sanctions communautaires postérieures au dépôt d’accusations, en vue de tenir l’adolescent à l’écart de procédures judiciaires formelles, lorsqu’il ne peut traiter, de manière appropriée, avec des mises en garde policières, des avertissements ou des recommandations auprès de programmes d’aide communautaires. Ce service dessert les adolescents âgés de douze à dix-sept ans accusés d’avoir commis une infraction et ayant reconnu la responsabilité de leurs gestes.