John Howard Society of Sudbury

Programme de déjudiciarisation pour les jeunes

Nouveau programme de prévention

Le but très important de ce nouveau programme de prévention est, premièrement, de renseigner les élèves des 6e, 7e  , 8e, 9e et 10e sur les conséquences, tant criminelles que morales, des crimes de nature sexuelle et, deuxièmement, de prévenir les crimes sexuels.

Les dernières recherches démontrent un nombre croissant de violence sexuelle parmi les victimes et les contrevenants/contrevenantes de moins de 18 ans au Canada.  Ces recherches soulignent l’importance primordiale d’un programme de prévention visant les élèves des écoles élémentaires du Grand Sudbury.  Les accusations de crime sexuel au Tribunal pour adolescents dépassent maintenant 50% de toutes les accusations présentées. En donnant aux jeunes l’information et les outils nécessaires pour améliorer la sécurité personnelle et communautaire, nous pourrons prévenir d’autres crimes.

L’équipe d’animation discutera des valeurs personnelles des jeunes au sein du groupe.  L’importance de prendre conscience des valeurs dans leur propre vie sera soulignée.

Tous les aspects de relations saines pour les jeunes seront discutés. Nous soulignerons aussi l’importance d’établir et de maintenir des relations saines au sein de leurs groupes de pairs. Les animateurs et les animatrices aborderont toute la mésinformation généralement acceptée par les jeunes au sujet des crimes sexuels, y compris les infractions avec violence et les conséquences tant pour les auteurs des crimes que pour les victimes (ex., qu’est-ce que c’est, la fréquence du crime, qui en est ciblé et affecté, qui a commis l’infraction et comment).

L’équipe renseignera les jeunes au sujet du consentement valide. L’enseignement est centré sur le fait que la meilleure façon d’obtenir un consentement valide est d’en parler explicitement et d’établir une communication verbale claire avec un ou une partenaire, dans toute situation. Les animateurs et les animatrices aborderont les dangers et les risques compris dans le partage et la distribution de photos nues.

Le programme utilise deux modèles d’éducation : le modèle cognitif et comportemental et le modèle de Piaget.  Les recherches indiquent que ces deux modèles, employés l’un avec l’autre, favorisent chez les jeunes de 12 à 14 ans une meilleure rétention et une meilleure intégration de la matière enseignée.

Les renvois de la police, des écoles, de la probation des jeunes et du tribunal pour adolescents sont les bienvenus.