Société John Howard de la région de York

À propos de la SJH

Notre mandat

« Des réponses efficaces, justes et humaines à la criminalité et à ses causes. »

Notre histoire

John Howard, un Anglais du 18e siècle, fut capturé par les Français alors qu’il naviguait de l’Angleterre vers l’Espagne. Après cinq années passées dans les geôles françaises, il rentra en Angleterre grâce à un échange de prisonniers. Il devint éventuellement shérif de Bedford, fonction qui l’amenait, entre autres, à inspecter les prisons locales. Peu de shérifs prirent la peine de s’acquitter de cette tâche, mais John Howard se distinguait du lot. Choqué par la corruption, les odeurs infectes, l’insalubrité, la faim et la maladie qu’il observa dans les prisons, il consacra sa vie à améliorer les conditions d’emprisonnement en Angleterre, au pays de Galles et en Europe continentale. Son célèbre rapport intitulé De l’état des prisons en Angleterre et au pays de Galles entraîna l’adoption de lois pour lutter contre les maux aberrants du système, et mobilisa graduellement l’opinion publique en faveur de conditions carcérales plus humaines.

En Ontario, les origines de la Société John Howard remontent à 1929, année de sa fondation par le brigadier-général Draper, chef de la police de Toronto. Draper reconnut la futilité d’une grande part du travail effectué par la police, à tenter de résoudre des crimes et à appréhender les délinquants, alors que les détenus libérés de prison se voyaient confrontés au chômage, à l’isolement et à la pauvreté, ce qui avait pour conséquence d’augmenter les chances de récidive plutôt que de les réduire.

La Société John Howard de la région de York a été fondée en 2010. Les années précédentes, les institutions de la région affiliées à la Société John Howard avaient reçu bon nombre de questions et de demandes de services de la part de leurs membres et des organisations de la communauté de la région de York. Dans la plupart des cas, les organismes affiliés de la région étaient en mesure de répondre à la demande. Or, à la suite de l’expansion de la région, il devint difficile pour ces organismes de fournir des services de première ligne aux membres des communautés régionales, en plus de leur propre communauté. C’est alors que la Société John Howard de la région de York fut établie. Aujourd’hui, la Société John Howard dessert plus de 2000 personnes dans notre communauté chaque année.

Conseil d’administration

Jackie Wilson
Présidente

Madeleine Brens
Vice-président

Gyan Chandra
Treasurer

Alexandra Ciobotaru
Secrétaire

Madeline Logan John-Baptiste
Directeur

Kaushik Chawla
Directeur

Kathleen MacDonald
Directeur

Henry Yeung
Directeur

Directrice générale

Christin Cullen

Politiques

La Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques (LPRPDE)

Fonction

Cette politique vise à établir des pratiques conçues pour assurer la protection de la vie privée des personnes traitant avec la Société John Howard de la région de York.

Définition des renseignements personnels

Des renseignements personnels sont obtenus auprès des clients, dans le but de leur procurer des services de consultation. Ces renseignements peuvent comprendre, notamment, l’âge, le revenu, l’origine ethnique, le contexte familial, les antécédents de comportement criminel, d’abus de substances ou psychiatriques, ainsi que tout autre renseignement relatif au problème du client. Les renseignements recueillis directement auprès des clients et auprès de sources indépendantes, servent également à des fins statistiques, mais dans ce cas, ils ne permettent pas de connaître l’identité des personnes.

Les renseignements comprennent les noms, les coordonnées, le courriel et les numéros de téléphone, l’historique des dons, la durée de l’adhésion à la Société ainsi que la correspondance des membres et des donateurs. Les renseignements recueillis permettent de tenir ces derniers au courant des activités reliées à la mission de la Société, telles que les réunions générales, les infolettres et les fiches de renseignements. Des renseignements sont également recueillis pour rappeler le paiement des cotisations annuelle et pour l’émission de reçus d’impôt pour les dons de charité.

Les renseignements personnels relatifs aux bénévoles, aux étudiants et aux directeurs sont soumis volontairement et peuvent comprendre des CV, des dates de naissance, l’expérience auprès de la Société ainsi que le nom, les coordonnées et le numéro de téléphone. Les renseignements personnels relatifs à une demande d’emploi sont conservés pendant une période définie. Les renseignements relatifs aux employés sont conservés, en conformité avec les procédures de confidentialité relatives aux dossiers du personnel.

Pratiques en matière de confidentialité

La Société John Howard de la région de York respecte le droit à la confidentialité et à la vie privée. La politique de confidentialité est affichée dans la salle d’attente du bureau et consultée par la clientèle. Les employés, directeurs, bénévoles et étudiants apposent leur signature à l’accord de confidentialité. Les techniciens en travail social inscrits et employés auprès de la Société sont soumis à un code d’éthique, qui comprend la protection des renseignements du client.

Les renseignements recueillis et conservés peuvent l’être uniquement pour le motif pour lequel ils ont été recueillis. Les renseignements personnels relatifs aux listes de membres ou de donateurs ne sont pas vendus à des tiers.

Les renseignements sont conservés en conformité avec la Loi, les accords contractuels et la politique de la Société John Howard de l’Ontario. Les dossiers papier sont détruits à l’aide d’un service de déchiquetage confidentiel et les dossiers électroniques sont supprimés.

Tous les ordinateurs de la Société John Howard sont protégés par des mots de passe. Les renseignements de la clientèle sont stockés dans des classeurs verrouillés lorsqu’ils ne sont pas consultés. Les renseignements personnels sont toujours conservés dans des classeurs verrouillés. La Société bénéficie de la surveillance d’un système de sécurité.

Précision

Nous nous efforçons de conserver les renseignements de manière à assurer leur intégrité, leur exactitude et leur mise à jour.

Accessibilité

Toute personne peut accéder aux renseignements conservés à son sujet. Cependant, le droit d’accès aux renseignements personnels n’est pas absolu. Des règlements d’éthique et de confidentialité peuvent en bloquer l’accès, dans certains cas. L’accès aux renseignements peut ainsi être refusé si la loi l’exige, ou si leur divulgation risque de nuire au droit à la vie privée d’autrui.

Les personnes ont le droit de contester l’exactitude des renseignements.

Des exemplaires de la politique sont disponibles sur demande.

Transparence

À titre de « Chef de la protection des renseignements personnels », le directeur général a la responsabilité de veiller au respect des dispositions de la présente Loi par la Société John Howard de la région de York.

Toute question ou plainte doit être adressée par écrit à l’agent de la protection des renseignements personnels. Chaque plainte fera l’objet d’une enquête rigoureuse en temps opportun.

Des renseignements supplémentaires au sujet de la confidentialité sont disponibles sur le site Web du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada, au www.privcom.ca.

Plan stratégique

Téléchargez le plan stratégique de 2019-2022

États financiers

Téléchargez les états financiers de 2019

 

CRA/ T3010

Consultez notre désignation d’organisme de bienfaisance CRA/ T3010